Pourquoi deux écritures : Pâque et Pâques ?

On distingue deux écritures qui correspondent à deux traditions religieuses différentes.
En effet  “la” Pâque juive, rappelle chaque année la sortie d’ Égypte du peuple hébreu. Elle est célébrée autour d’un repas rituel nommé “le sedder”. La Pâque juive est une fête centrale dans le rituel juif. Il commémore donc la libération de l’esclavage  par Dieu.
La fête chrétienne s’écrit Pâques avec un « s » car elle commémore plusieurs évènements. Jésus était juif, la fête chrétienne intègre par conséquent la commémoration de la sortie d’Égypte avec la pâque juive, mais aussi le dernier repas de Jésus avec ses disciples le Jeudi saint (eucharistie), la crucifixion du Christ et sa mise au tombeau, et enfin avec sa résurrection, le passage de la mort à la vie.

Que célèbre-t-on à Pâques?

La Pâque chrétienne célèbre le passage du Christ Jésus de la mort à la vie et la promesse que ceux qui ont été baptisés dans sa mort ressusciteront avec lui. Elle est le sommet de la vie liturgique.

Pourquoi Pâques n’est-elle pas à date fixe?

D’abord parce que c’est toujours un dimanche. Selon des règles établies au IVe siècle, on célèbre Pâques le dimanche qui suit la pleine lune de printemps. L’équinoxe de printemps étant le 21 mars, Pâques est au plus tôt le 22 mars et au plus tard le 25 avril.

 

Article tiré du journal La Croix